Coup de coeur Littérature québécoise

Après la lecture de Kamouraska d’Anne Hébert, Gabrielle Filteau-Chiba s’est achetée une cabane en plein milieu de la forêt. Une cabane chauffée au bois dont l’électricité vient de panneaux solaires, sans toilette et sans douche. Un retour aux sources radical. L’auteure raconte ses premiers moments dans cet endroit, « encabané avec sa plume ». Le premier roman de Gabrielle Filteau-Chiba est un COUP DE COEUR!

Encabané, c’est 100 pages sous forme de carnet de notes. Des dessins, des listes, des angoisses et des peurs, traversent ce roman de part en part. Anouk, le personnage principal, décide de tout abandonner de la vie urbaine et s’aventure en plein cœur de la forêt durant les rudes mois de l’hiver.

« […] je ne veux de toute façon compter que sur moi-même pour ma survie. Je ne veux pas de votre argent, ni de vivre l’asservissement du neuf à cinq et ne jamais avoir le temps de danser. Rêver d’un bal comme d’une retraite anticipée ou d’un voyage tout inclus avec un prince de Walt Disney. Pas pour moi. Je veux marcher dans le bois sans jamais penser au temps. » (p.26)

Une cabane autosuffisante révèle la difficulté de vivre seul dans notre hiver québécois. Entretenir le feu, couper le bois se révèlent bien plus difficile qu’elle ne croyait. La solitude l’emporte sur la vision marginale. Il faudra un homme, de la chair, pour éveiller la coriace en elle.

IMG_1498

C’est un premier roman au style unique. Le carnet de notes convient parfaitement aux réflexions que vit Anouk. Il permet d’aller au plus profond d’elle-même, de creuser dans ses peurs et ses angoisses constantes. La poésie vient adoucir le tout et permet de se sentir interpellé, touché par le récit. Elle raconte le tout accompagné d’autres auteurs. Elle cite Kamouraska d’Anne Hébert, Le dôme de Jean Leloup, Félix Leclerc et bien d’autres artistes et auteurs du Québec. Des petites touches d’ailleurs qui viennent enrichir la lecture et qui donnent le goût de poursuivre notre aventure dans les bois avec d’autres artistes.

Vivre isolé et soumis à la température remet notre mode de vie en perspective. Encabané est un petit livre engagé qui prend position sur les problèmes environnementaux. Un aspect du livre qui arrive tard, mais qui frappe au bon moment. Après avoir mis en contexte, après avoir touché par la difficulté de vivre en forêt, l’auteure amène l’aspect des déversements de pétrole. C’est touchant et frappant.

100 pages, ce n’est pas assez. J’en aurais voulu plus! Beaucoup plus! Je lève mon chapeau à Gabrielle Filteau-Chiba et lui donne un 100% pour ce magnifique petit roman.


Encabanée

Gabrielle Filteau-Chiba

Éditions XYZ

90 pages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *