Coup de coeur Littérature étrangère

J’ai ouvert ce livre dans l’auto. J’avais 9h de route à faire jusqu’en Ontario. C’était vraiment très long, oui! Seulement, le roman Le jour où j’ai appris à vivre de Laurent Gounelle m’a bien tenu compagnie et a fait passer le temps plus vite. Je n’ai d’abord pas aimé, puis j’ai aimé et ensuite, j’ai adoré et finalement c’est une lecture COUP DE CŒUR!

Jonathan est le père d’une petite fille et courtier en assurance. Il passe son temps à travailler pour dépasser les nombres de ventes. Une bohémienne s’approche de lui et lui annonce qu’il va mourir. Comme ça, sans qu’il l’ai demandé. Même si l’on y croit pas, ça fou les jetons. Savoir que l’on va mourir engendre des questionnements comme : si je meurt demain, aurais-je été heureux? Aurais-je eu une vie sans regret? C’est donc une quête du bonheur qui anime Jonathan à la suite de cette rencontre.

Mes réticences des première pages était dû au fait que tout était dit et non montré. J’aime beaucoup les récits où des événements ou des comportements nous révèlent le caractère des personnages. Dans ce roman, c’était plutôt indiqué noir sur blanc. Le style d’écriture ne nous fait pas tomber à la renverse. Ce n’est pas un coup de cœur pour ça, c’est certain, mais plus pour l’histoire, pour les réflexions qui en découlent.

Pour trouver le chemin du bonheur, Jonathan prend une pause du travail. Il quitte la maison et va trouver sa tante Kim. Je considère Kim comme le personnage principale. Elle a une personnalité extrêmement riche qui ajoute beaucoup d’éclat au roman. Elle lit en Jonathan pour qu’il trouve le chemin, elle est (pour moi) le centre du roman. (bon.. j’ai surtout pas une petite préférence parce qu’elle a le même nom que moi XD) Les réflexions qu’elles apportent sur le bonheur me restent dans la tête. Je levais la tête, regardais les arbres défiler le long de la route et je me sentais revigorer grâce au discours de ce personnages. C’est elle mon COUP DE COEUR!

Ce roman est une grosse dose de réflexion sur nos relations avec les autres et avec la nature.

« Le monde est la résultante de nos actes individuels. Se changer soi-même est la seule voie vers un monde meilleur. » p.165

Je le conseille à ceux qui s’intéressent au développement personnel, mais aussi à ceux qui se cherchent et qui sont en quête identitaire.

« Le temps qui lui restait à vivre, il savait désormais comment il voulait le vivre. Il savait quel sentiment il voulait ressentir, et il savait comment l’obtenir. » p.184

Bonne lecture! Bonne réflexion!

À propos de l’auteur

Laurent Gounelle est un écrivain français. Après avoir fait des études en science économique, il est confronté par une crise existentielle. Son métier n’a pas de sens pour lui. Une quête identitaire remet donc Gounelle sur le chemin de l’être humain, une passion qui ne lâche pas prise. Il se lance dans des études en psychologie et philosophie aux USA, en Europe et en Asie. Il deviendra ensuite consultant en relations humaines. Son travail consiste à créer des formations pour aider des entreprises dans de l’amélioration des relations entre les gens, l’épanouissement au travail, la recherche de sens. En 2006, il prend un crayon et fait son entrée dans le monde de l’écriture pour la première fois. Il cherche à partager des idées sur la recherche du bonheur à travers des récits.

Pour plus d’informations sur Laurent Gounelle, rendez-vous sur son site web.

D’autres parutions de l’auteur:

Cet article contient des liens d’affiliations.

En achetant des livres à partir de ces liens d’affiliations, vous me confirmez que j’ai atteint l’un de mes objectifs qui est de vous donner le goût de lire!

Je met beaucoup de temps et d’amour dans Euphorie romanesque. Je le fait parce que j’aime ça! Ces liens sont un moyen pour moi de gagner un peu de sous en faisant ce que j’aime.

En achetant ici, vous encourager également Les Librairies Indépendantes et l’achat local! C’est quelque chose d’important pour Euphorie romanesque.

Merci!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *